Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2018 7 07 /10 /octobre /2018 23:08

 

L'Eglise est le bateau du Christ et l'évêque en a la garde

- L'évêque n'a donc qu'un rôle très secondaire dans l'église ?

- L'évêque est le chef spirituel. C'est lui qui garde le contact avec le ciel. C'est l'évêque qui garde le navire de l'Eglise amarré au ciel. Si l'évêque disparaît, l'Eglise n'a plus de contact avec l'au-delà.

Elle devient une simple bâtisse de pierre et de ciment. Tant que l'évêque est là, l'Eglise est un navire qui a quitté le port de la Jérusalem terrestre, et qui navigue vers l'autre  port, vers la Jérusalem  céleste.

L'Eglise  est théologiquement un  navire entre  la terre  qu'elle a quittée, et  le ciel qu'elle n'a pas encore atteint.
[...]

- Un évêque n'est pas qu'un homme.

- Qu'est-ce qu'il  peut  bien  être  alors ? Un sur-homme?

- Un évêque est plus qu'un  surhomme, mon cher Baxan. Dans la cérémonie du sacre, il y a la prière suivante: «Seigneur  Notre  Dieu, parce qu'il  est impossible à l'homme de supporter la nature divine, vous avez établi des maîtres ayant les mêmes faiblesses que nous, pour occuper votre  trône. »

L'évêque occupe sur  la terre, le trône de Dieu. Dieu parle par la bouche de l'évêque.

Sans évêque, nous sommes dans l'impossibilité d'entendre la voix de Dieu. Le ciel est présent sur la terre grâce aux évêques,comme l'étole est l'ornement essentiel du  prêtre, ainsi les ornements  de  l'évêque  sont  l'omophorion  et le sakkos.

 

Ce dernier est un habit prestigieux.  Il  symbolise la splendeur divine de l'évêque.  

Le sakkos signifie que Dieu est présent  sur la terre en la personne de l'évêque.

L'omophorion ou pallium symbolise la brebis perdue que le pasteur porte sur les épaules.

L'omopho­rion signifie aussi que l'évêque  présente les hommes à Dieu en les portant  sur ses épaules, et le sakkos, qu'il présente Dieu aux hommes. Ainsi donc, l'évêque  représente  Dieu devant  l'Eglise  et  l'Eglise  devant  Dieu. Comment ne pas avoir confiance en l'évêque ? Sa fonction n'est  pas une fonction  terrestre  mais divine.

C'est Dieu qui a établi  les évêques  à la Pentecôte  quand  le Saint-Esprit  est descendu sur la tête des douze apôtres.

Tout  évêque, digne ou indigne, possède la même flamme du Saint-Esprit qui est descendue à la Pentecôte été qui  a été transmise d'évêque en évêque dans l'Eglise.

C'est à cause de cela que l'Eglise s'appelle apostolique.

Virgil Gheorghiu, Dieu à Paris

Vêtements d'un évêque de l'époque médiévale en occident

                  

 

 

L'EGLISE EST LE BATEAU DU CHRIST
                 
  Ein Schiff, das sich Gemeinde nennt  
 
            Mélodie : Ein Schiff, das sich Gemeinde nennt

 

1.  L'Eglise est le bateau du Christ sur l'océan du temps,
     Cherchant au vent du Saint-Esprit l'éternité de Dieu, 
     Bateau bravant les ouragans, la houle et son fracas,
     Doublant gaiement le cap des ans malgré tant de combats. 
     Toujours des gens pour demander : « Le bateau tiendra-t-il ?
     Atteindra-t-il l'éternité, ou bien coulera-t-il ? »

     REFRAIN :  

     Reste avec nous, Seigneur,  reste avec nous,  Seigneur,    
     Sinon   nous voguerons  seuls  sur la grande mer, 
     Reste avec nous, Seigneur !

 

2.  L'Eglise est le bateau du Christ souvent ancré au port, 
     Craignant le risque et son danger, figé dans son confort.
     L'éclat des gloires du passé aveugle les marins !
     Seront-ils prêts à tout laisser  pour l'appel  du lointain ?
     Qui craint  la souffrance et les coups ne verra rien de Dieu ;
     Qui pour le Seigneur risque tout aborde au quai des cieux !

     REFRAIN

3.  L'Eglise est le bateau du Christ, il lui faut des marins
     Qui font ensemble leur travail, et la main dans la main.
     Chacun sa place  et sa fonction,  son droit et son devoir,
     En Christ et dans sa communion  le faire et le vouloir.
     L'Esprit Saint fait sur le bateau triompher l'unité;  
     La foi, l'espoir, la charité  pilotent le vaisseau.    

     REFRAIN

4.  L'Eglise est le bateau du Christ, elle a quitté le port,
     Et vogue  sur la haute mer :  comment garder  le Nord ?
     L'un : « par ici », l'autre : "par là », chacun donne un avis, 
     Mais le bateau s'en vient, s'en va, son cours est indécis !
     Il faut, chrétiens, cesser ce bruit,  Tendre l'oreille enfin !
     Dans le silence de la nuit  Dieu montre le chemin.

     REFRAIN       

5.  L'Eglise est le bateau du Christ sur l'océan du temps, 
     Cherchant au vent du Saint-Esprit l'éternité de Dieu.
     Parfois la peur grandit en nous,  la crainte nous saisit.
     Mais tant d'amis sont avec nous dans l'arche de la vie :
     Alors l'espoir renaît au cœur : « Nous ne sommes pas seuls ! »
     Et le bateau, chantant, joyeux, atteint le port de Dieu !

     REFRAIN 
 

                 
                  Texte:    Ein Schiff, das sich Gemeinde nennt, 
                               Gotthard Schneider, 1962
                               EG 609
                               fr. : Yves Kéler 1982, Woerth,


L'Eglise est le bateau du Christ et l'évêque en a la garde

Philon d'Alexandrie avait utilise ce thème du bateau et montre dans l'arche de Noé, l'image du salut de l’âme.

Plus tard, Clément dans sa lettre a Jacques, compare le corps entier de l'Eglise a un grand navire transportant par une violente tempête des hommes de provenance très diverses.

Pour lui, Dieu est le propriétaire du navire et Christ en est le Capitaine. Le surveillant la vigie, Les presbytres les matelots, les diacres les rameurs : Les catéchistes les stewards, Les passagers, les membres en différents ordres, la mer agite les tentations

On retrouve une comparaison plus ancienne dans "Les constitutions apostoliques" : Le presbytre: le pilote, Les diacres, les matelots, les frères les passagers, "Que les portiers se tiennent à l’entrée des frères pour les garder" -

Dans son Traite sur l’Antéchrist, Hippolyte de Rome (2eme sc.) ecrit : "La mer c'est le monde". Pour lui, Le navire, c'est : l'Eglise secouée par les flots mais non submergée. Le capitaine c'est le Christ. Au milieu le trophée vainqueur de la mort : le mat en forme de croix. La proue vers l'orient, la poupe tourne le dos a l'occident. Le gouvernail double: les deux testaments; Les filins accroches aux mats: sont les ordres des prophètes des martyrs et des apôtres se reposant dans le royaume du Christ". Les cordages: l'amour du Christ qui entoure l'Eglise, et les échelles de corde accrochées a la croix (mat) , l’échelle vers le ciel, et L'Esprit-Saint, le vent qui pousse le navire. Elle porte avec elle des réserves d'eau vive, comme le bain de la régénération. Les marins, sont les anges gardiens, qui gouvernent et protegent l'Eglise.

La nourriture solide, le pain des anges, nourriture spirituelle de la Parole de Dieu.

Epiphane précise que le navire n'est pas constitue d'un seul bois mais de bois différent selon l'emplacement: Il y a donc des ordres différents dans l'Eglise.

Les eaux d'en dessous, les abîmes, l’Hadès le séjour des morts; les eaux qui s'abattent sur la terre : les paroles purificatrices des jugements divins ; les eaux engloutissent les montagnes (organisations humaines). Les différents compartiments de l'arche: "Il y a a beaucoup de demeures dans la maison de mon père" ; le toit, nous protège de la fureur de Dieu, mais est enlevé lorsque la pluie a cessée pour nous permettre de voir le ciel (rideau du temple déchire). L'apparition de nouvelles montagnes la nouvelle organisation planétaire.

Le corbeau: ceux qui abandonnent l'arche après la pluie, la 1ere colombe Moise, la 2ème colombe Jésus qui annonce la paix. La sortie de l'arche: l'entree dans le royaume de Dieu, le nouveau monde.

Le récit du déluge reprend point par point le chpt 1 de la genèse, car "Voici je fais toutes chose nouvelles": d'abord les ténèbres qui couvre la terre, la terre informe te vide, puis l'apparition de la lumière, du sec, des luminaires, des plantes et des arbres (la branche d'olivier) puis des animaux et des humains (a l'exception) que cette fois les humains apparaissent avant les animaux car c'est pour eux que le salut est venu); Puis Dieu vit que cela était bien, jour 6 (en l'an 600 de la vie de Noé). Dieu dit  nouveau : "croissez et multipliez)

Le huitième jour, la mort aura disparue, et c'est pourquoi 8 personne sortirent de l'arche au jour du salut.

 

 

L'image du navire pour le salut

Dans le Testament des 12 patriarches, celui de Nephtali écrit: " Et de nouveau après 7 jours, je vis mon père qui se tenait au bord de la mer de Jamnia et nous étions avec lui. Et voici, vint un navire qui faisait voile sans matelot ni pilote. Le nom inscrit sur la navire était: Navire de Jacob. Notre père nous dit: allons, montons dans le navire. mais quand nous fumes montes, il s’éleva une violente tempête  et un terrible ouragan. Notre pere fut séparé de nous, lui qui tenait la barre. Nous fumes emportes sur la mer. Le navire rempli d'eau, déchire par les lames, finit par se briser. Joseph partit sur un canot; nous fumes disperses sur 9 planches. Levi et Juda étaient sur la même. Nous fumes disperses jusqu'aux extrémités de la terre. Levi revêtu d'un sac, pria le Seigneur. Et quand la tempête fut apaisée, le navire toucha terre, comme dans le calme. Notre père vint, et nous nous réjouîmes d'un seul cœur".

Bien que ce texte semble incohérent, il a le merite de nous montrer qu'en Israel, qui pourtant n'etait pas un peuple de navigateurs;, le symbolisme du bateau n'y etait pas inconnu. Il semble qu'il y ait ici une connexion au récit de Noé.

"Parmi ces symboles découverts dans les ossuaires judeo-chrétiens archaïques, il y a la charrue, il y a l’étendard. il y a aussi le navire. Et ce navire et bien tel que nous pouvons l'attendre, avec l'antenne qui coupe le mat et lui donne la forme d'une croix". - Jean Danielou, Les Symboles Chretiens primitifs.

On retrouve le thème de la tempête chez Asterios (Chrétien du 4eme sc).

Il écrit : " Afin que lorsqu’ arrivera le naufrage universel, lorsque la vie sera submergée par les flots de l’impiété, afin donc qu'lors, celui qui se trouvera Chrétien ne périsse pas avec les impies, Dieu lui a donne, comme une ancre de salut a un navire secoue par la tempête, la parole du psaume, afin que comme le pilote qui tourne le regard vers le ciel, il s’écrie: Délivre moi, Seigneur, car le juste fait défaut".

Asterios ajoute: " Durant la passion, le monde fut secoue comme un navire, le pilote était cloue a la croix, le voile du temple se déchirait comme une voilure, alors le cœur des apôtres, prive du pilote et secoue par la tempête, s'ecrie :  Délivre-moi Seigneur, car le juste fait défaut".

___________________________

"La prédication en Galilée de Jésus et le role du lac de Tiberiade donne aux images maritimes un enracinement concret". - Jean Danielou, Les symboles Chrétiens, p 71

L'arrive au royaume messianique est symbolisée par la paix de la mer.

"On ne peut fendre la mer, si ce trophée qu'on appelle voilure [supporte par le croix] ne se dresse intact sur le navire". - Justin, Apologie 1

Tertullien, Cyprien, Origene, reprennent tous le theme de l'Eglise navire en rapport avec l'image de Noe. "Hors de l'Eglise point de salut". - Origène. Cette expression sera reprise par : Calixte. - Cf. Hippolyte, Elench. 9,12.23

"Les vaisseaux sont les Eglises qui secouées par les épreuves et la violence de l'esprit étranger de ce monde, se réfugient dans le Seigneur comme dans un havre paisible". - Hippolyte de Rome, Maries, p176

___________________________
 

Jean 6,16-21 "Quand le soir fut venu, ses disciples descendirent au bord de la mer. Etant montes dans une barque, ils traversaient la mer pour se rendre a Capernaum. Il faisait deja nuit, et Jesus ne les avait pas encore rejoints. 18 Il soufflait un grand vent, et la mer etait agitee. Apres avoir rame environ vingt-cinq ou trente stades, ils virent Jesus marchant sur la mer et s'approchant de la barque. Et ils eurent peur. Mais Jesus leur dit: "C'est moi; n'ayez pas peur"! Ils voulurent donc le prendre dans la barque, et aussitot la barque aborda au lieu ou ils allaient". (Cf. aussi Mar 6,47-51)

Psa 18,16 "Il etendit sa main d'en haut, il me saisit, il me retira des grandes eaux;"

Psa 93,4 "Plus que la voix des grandes, des puissantes eaux, des flots impetueux de la mer, Iahweh est puissant dans les lieux celestes".

Act 27,22-31 "Maintenant je vous exhorte a prendre courage; car aucun de vous ne perira, et il n'y aura de perte que celle du navire. 23 Un ange du Dieu a qui j'appartiens et que je sers m'est apparu cette nuit, et m'a dit: Paul, ne crains pas; il faut que tu comparaisses devant Cesar, et voici, Dieu t'a donne tous ceux qui naviguent avec toi. C'est pourquoi, o hommes, rassurez-vous, car j'ai cette confiance en Dieu qu'il en sera comme il m'a ete dit. Mais nous devons echouer sur une ile. La quatorzieme nuit, tandis que nous etions ballottes sur l'Adriatique, les matelots, vers le milieu de la nuit, soupconnerent qu'on approchait de quelque terre. Ayant jete la sonde, ils trouverent vingt brasses; un peu plus loin, ils la jeterent de nouveau, et trouverent quinze brasses. Dans la crainte de heurter contre des ecueils, ils jeterent quatre ancres de la poupe, et attendirent le jour avec impatience. Mais, comme les matelots cherchaient a s'echapper du navire, et mettaient la chaloupe a la mer sous pretexte de jeter les ancres de la proue, Paul dit au centenier et aux soldats: Si ces hommes ne restent pas dans le navire, vous ne pouvez etre sauves". (Ceux qui quittent l'Eglise ne peuvent etre sauves - Cf. aussi Tertullien, Exegese du recit de la tempete de ST Paul)

Comme autrefois, la terre d'aujourd'hui est menacee d'un deluge de feu, et le recit du deluge primitif est le modele en plus petit de ce que sera la destruction qui s'abattra sur elle.


 

Nous devons demeurer avec foi a l'interieur de l'arche durant les 6 jours ou la porte n'est pas fermee, sous les rires et les vexations des impies, attendant le 7eme jour ou Dieu Lui-meme la fermera, a tous ceux qui auront ete incredules. (Les moqueurs n'heriteront pas du royaume de Dieu).

Mat 24,35 "Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas. 36 Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Pere seul. Ce qui arriva du temps de Noe arrivera de meme lors de la presence du Fils de l'homme. Car, dans les jours qui precederent le deluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour ou Noe entra dans l'arche; 39 et ils ne se douterent de rien, jusqu'a ce que le deluge vint et les emportat tous: il en sera de meme lors de la presence du Fils de l'homme. Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l'un sera pris et l'autre laisse; de deux femmes qui moudront a la meule, l'une sera prise et l'autre laissee. Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra".

2Pie 3,2 "Afin que vous vous souveniez des choses annoncees d'avance par les saints prophetes, et du commandement  du  Seigneur et Sauveur, enseigne par vos apotres;sachez avant tout que, dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, et marchant selon leurs propres convoitises.Ils diront: Ou est la promesse de sa presence? Car, depuis que les peres sont morts, tout demeure comme des le commencement de la creation. Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existerent autrefois par la Parole de Dieu, ainsi qu'une terre tiree de l'eau et formee au moyen de l'eau,et que a travers ces choses le monde d'alors perit, submerge par l'eau; mais, par la meme parole, les cieux et la terre d'a present sont gardes et reserves pour le feu, pour le jour du jugement et la ruine des hommes impies".

Partager cet article

Repost0
Published by seraphim-marc-elie.fr - dans Enseignement spirituel

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com