Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2018 7 11 /02 /février /2018 00:09

Fils et filles bien-aimés,

Nombreux sont ceux qui, depuis plusieurs années, me posent la question de l’usage à observer pour le jeûne du grand carême. J’ai tenté cette année de rassembler les différentes traditions du monde chrétien à ce sujet, tant les usages anciens que contemporains : il semble qu’il soit impossible de trouver deux Eglises ayant exactement les mêmes observances. C’est pourquoi, après avoir longuement médité sur ce sujet et ayant pris l’opinion de plusieurs, je crois pouvoir vous donner les instructions qui suivent.

Rappel préalable de définitions :

– le jeûne chrétien consiste à n’avoir qu’un seul repas important dans la journée, le repas du soir, que l’on prend seulement après l’office de vêpres.
– l’abstinence consiste à s’abstenir de consommer certaines catégories d’aliments.

1. Pendant les 40 jours du carême, c’est-à-dire du mercredi des cendres (mercredi après la Quinquagésime) au samedi saint inclus, nous observerons le jeûne et l’abstinence.

2. Compte tenu de nos modes de vie actuels (travail, déplacements, coutumes générales etc.), il est difficile de pratiquer le jeûne tel qu’il est défini plus haut. Nous adapterons notre pratique en simplifiant un repas sur deux par jour (celui du soir par exemple) en ne consommant qu’un seul plat.

3. Pour l’abstinence : on supprimera de notre alimentation tous les produits d’origine animale (y compris les corps gras et les laitages) et le vin pendant les jours ordinaires de la semaine. 
On tolérera la consommation du poisson et du vin le dimanche et le jour de l’Annonciation (25 mars).

4. Le jeûne total (ne rien consommer) n’est indiqué par l’Eglise que pour le mercredi des cendres et le vendredi saint, encore doit-il être observé avec beaucoup de prudence.

5. Il n'y a aucun jeûne pour les malades, les femmes enceintes, les enfants et pour ceux qui sont en voyage.

Ceci étant posé j’aimerai rappeler que le jeûne du carême a pour but la purification intérieure et non seulement extérieure ; il est nécessaire que le jeûne alimentaire s’accompagne aussi d’un jeûne plus spirituel comme la diminution du bavardage, l’accroissement de la vigilance et de l’attention aux autres, l’augmentation du temps de lectio divina et de la prière. 
A chacun de trouver ses passions les plus importantes et mortifères pour sa vie spirituelle et de les remplacer par une ascèse adéquate afin d’éveiller et de faire croitre en nous le désir de la Pâque et la joyeuse espérance de la Résurrection.

 

+ Grégoire
Par la miséricorde de Dieu,
évêque d’Arles et de l’Eglise Orthodoxe des Gaules
 
 

Partager cet article

Repost0
Published by Unis dans l'Amour de Dieu - dans Enseignement spirituel

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com