Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2016 6 22 /10 /octobre /2016 23:09

 

imgres.jpg


 

L’église célèbre le 21 toût (mois copte) de l’an 207 après J.C, le martyr de saint Cyprien, et de sainte Justine. Comment se déroula donc leur vie à Antioche ? Cette ville était la première qui réunissait les Juifs et les baptisés. La ville d’Antioche se distingua des autres comme étant un grand centre culturel grec. Elle était aussi la 3ème ville la plus importante après Rome et Alexandrie.

L’église d’Antioche avait pour évêque St Ignace. Quand il fut cerné par les persécutions romaines il dit :

« Je ne pense pas que je pourrais aimer le Seigneur Jésus Christ, sans que mon sang puisse être versé pour lui. » Il reçut la couronne du martyr à Rome, après avoir été jeté aux bêtes sauvages qui l’ont dévoré.


 

Ste Justine est née de parents idolâtres. Elle était d’une extrême beauté… et vécut dans cette ambiance jusqu’à l’âge de 16ans, puis eut la foi par l’intermédiaire du diacre « Béraclios » qui annonçait la bonne nouvelle et parlait de Jésus Christ dans Antioche en leur démontrant l’inutilité des idoles.

Ste Justine a su sauver ses parents en leur enseignant la parole de Dieu. Ils eurent la foi et se firent baptisés. Elle s’intéressa vivement au Livre Saint et étudia tous ses enseignements. Elle apprit aussi la vertu de la pureté et fit le vœu de rester vierge et d’être la fiancée du Christ. Elle vivait souvent dans l’isolement tout en jeûnant en priant et en lisant des livres sur la sainteté.

Un dimanche en allant à l’église avec ses parents, un jeune homme nommé Aghlaydos l’aperçut et en tomba amoureux. La beauté de Justine l’avait séduit d’une façon irrémédiable. Il demanda donc sa main à son père. Les parents de Justine furent très heureux car le jeune prétendant était très riche. Le père de Justine s’entretint avec elle à ce sujet, mais elle lui répondit promptement :

« Mon père, je ne désire pas me marier car je veux être la fiancée du Christ. Je ne puis m’attacher à quelqu’un d’autre. »

Son père voulut la dissuader mais elle lui dit
« Ne brise pas ma détermination, j’ai fait le vœu de vivre dans la chasteté, et toutes les fibres de mon être sont consacrées à mon sauveur. Alors je te demande de ne plus m’entretenir de ce sujet, car je ne veux aucunement te désobéir, mais j’obéis à Dieu. »

Le père de Justine fut heureux et fier de la détermination de sa fille et lui répondit :

« Que Dieu soit avec toi et bénisse ta résolution et qu’il te donne la force nécessaire de vivre dans la sainteté, et qu’il te donne aussi la consolation en remplissant ton cœur de son amour, ce qui donnera à ta vie un état de sainteté perpétuelle. »

Le lendemain le père de Justine annonça au jeune Aghlaydos la décision de sa fille. Le prétendant fut choqué par ce refus et extrêmes attristés, il se répéta avec détermination que ce sujet ne sera jamais clos ! Il fit plusieurs démarches pour épouser cette jeune fille, mais elles furent toutes infructueuses… Le démon lui insuffla la façon dont il pourrait avoir la jeune fille : c’était la sorcellerie.

Aghlaydos eut recours au meilleur sorcier pour qu’il puisse par son intermédiaire obtenir l’amour de Justine.

Ce sorcier était Cyprien, qui était d’une extrême intelligence et d’un grand pouvoir maléfique. Cyprien était venu à Antioche pour se mesurer avec les autres sorciers de cette ville et leur montrer qu’il était de loin le meilleur.

Aghlaydos s’est adressé à lui, lui offrit beaucoup de présents et il le supplia de faire de la sorcellerie pour que Justine puisse l’aimer et l’épouser et il lui promit de le récompenser très largement s’il y arrivait.

Cyprien lui répondit que cela était une simple affaire et qu’il pourrait réussir à le faire aimer de Justine et à braver tous les autres sorciers qui avait échoués.

Le sorcier commença à persécuter Justine par l’intermédiaire des démons qui apparaissaient à celle-ci sous diverses formes. Elle tint bon malgré l’irritation et l’inquiétude qu’il lui causait… Elle continua à prier disant :

«Ô mon Seigneur Jésus Christ par ton amour pour moi, tu m’as montré le chemin de la foi, et par mon amour pour toi, j ai voulu vivre dans la chasteté, je te demande d’accepter l’intercession de ta mère la Vierge Marie pour moi, et je te supplie de me fortifier et de protéger ma chasteté menacée et je te demande de me donner la force nécessaire pour que je puisse vaincre toutes les forces maléfiques qui veulent ma perte. Et si Seigneur je ne puis triompher alors éloigne de moi ces difficultés. »

Cyprien se mit en colère et s’adressant aux démons :

Comment vous tous requins vous ne pouvez faire tomber dans le pêché cette toute jeune fille ? Elle devrait n’avoir aucune force. Qui donc lui permettrait de vous vaincre ? »

Cyprien envoya donc un démon, qui prit l’apparence d’une amie de Justine et alla vers elle. Il essaya de la détourner de la vie qu’elle avait décidé de vivre et lui fit miroiter tous les plaisirs de la vie charnelle… Elle fit immédiatement une prière intérieure et se signa. L’apparence de la jeune fille qui lui vantait cela disparut immédiatement dans un nuage de fumée. Cyprien apprit la défaite du démon et lui cria :

« Si tu ne me ramènes pas Justine en face de moi, je te quitterai à jamais et m’attacherai au Dieu de cette jeune fille et je deviendrai Chrétien. »

Le démon prit alors l’apparence de Justine et se présenta devant Cyprien. Celui-ci se leva promptement et dit :

« Bienvenue à la plus grande dame Justine ! »

A peine eut-il prononcé le nom de Justine, que le démon qui avait prit son apparence se transforma en fumée et disparut laissant derrière lui une odeur désagréable !

Cyprien comprit immédiatement que le démon avait été dans l’incapacité de vaincre Justine. Il avait suffit que l’on prononce son nom pour qu’il disparaisse.

Cyprien renonça aux démons et à la sorcellerie et alla trouver son ami Ossabios qui était Chrétien et lui dit :

« J’ai jusqu’ici été inconscient de tout le mal que j’ai fait, je regrette amèrement mes fautes et mes sorcelleries et j’ai bien réalisé qu’il n’y a qu’un Dieu unique et puissant qui est maître de toutes choses qui est votre Dieu Jésus Christ, puis-je alors me joindre à vous et déclarer ma foi ? Et pourrez-vous m’accepter malgré mes énormes péchés car en vérité je suis le plus grand des pécheurs. »

Ossabios fut très content d’entendre cela et lui répondit :

« Béni soit Dieu tout-puissant qui ne veut pas la mort des pécheurs, mais les invite à la pénitence et à la foi. C’est Dieu qui a ouvert ton cœur et t’a montré son chemin pour que tu puisses croire à la vie éternelle, et c’est pour cela qu’il t’a montré le droit chemin. »

Cyprien apprit l’essentiel sur le christianisme et essaya de le vivre, mais le doute et la crainte de ne pas être pardonné par Dieu l’inquiétaient au plus haut point.

Il alla donc vers un père du désert qui lui enseigna la vraie vie chrétienne, et le rassura et lui apprit à avoir la paix et la consolation. La vie de Cyprien changea d’une façon surprenante, elle devint spirituelle et remplie de sainteté contrairement à son ancienne vie qui était faite de passion charnelle.

Justine apprit à son tour que Cyprien a fait pénitence. Elle en fut très heureuse et pria sincèrement pour lui, qui l’avait beaucoup persécuté et demanda l’intercession de la Vierge Marie auprès de Dieu pour lui donner la grâce et l’aide nécessaire.

Avant que Cyprien ne reçoive le baptême il s’empressa de détruire tous les livres de sorcelleries qu’il possédait en présence du patriarche et des savants. Ils étaient surpris de voir ce changement soudain.

Le lendemain il fut baptisé et devint membre de la sainte Eglise. Justine vivait encore chez ses parents dans le jeûne et la prière et sa vie spirituelle était intense et profonde.

Elle fut tellement heureuse en apprenant le baptême de Cyprien (comme il l’a relaté lui-même dans son livre) qu’elle se coupa les cheveux et vendit tous ses bijoux et distribua la dot que son père avait gardé pour son mariage et elle donna le tout aux miséreux. Quand ses parents virent cela, ils cédèrent leur maison pour qu’elle devienne une église.

Justine alla vivre dans une abbaye d’Antioche comme religieuse.

La chrétienté de Cyprien et la sainteté de Justine touchèrent à un tel point Aghlaydos son ancien prétendant qu’il crut aussi au Christ et eut la foi, puis fut baptisé. Il distribua lui aussi ses biens aux pauvres pour avoir une vraie vie chrétienne.

Cyprien vécut une vie de pénitence et de prière. Il devint très humble et demanda de nettoyer l’église et de cirer son sol puis souhaita devenir le domestique de l’église.

Le patriarche fut très heureux de voir toutes les qualités de Cyprien et le revêtit de l’habit des moines. Il vécut comme ermite dans la sainteté et étudia la théologie et plusieurs autres livres saints et devint un grand savant puis fut prêtre à Antioche durant 16 années et s’occupa des chrétiens de son entourage. Dieu lui donna la capacité de faire des miracles. Quand l’évêque d’Antioche mourut, le pape consacra Cyprien évêque pour remplacer celui-ci en l’an 249 ap JC.

Il apprit à la population à renoncer aux idoles et devint un grand savant de son temps et eut beaucoup d’écrits qui sont conservés jusqu’à nos jours : la patrologie. Il réunit aussi un concile qu’il présida en l’an 276 ap JC qui avait pour thème le baptême des hérétiques. Il s’entretint avec Justine et lui demanda d’être la mère supérieur d’un monastère de jeunes filles. Elle s’acquitta bien de sa tâche et fit vivre à celles-ci une vie angélique. La sainteté de l’évêque Cyprien et de Ste Justine éclatait tellement de jour en jour que l’empereur Décius qui persécutait les chrétiens à cette période- là entendit beaucoup parler d’eux.

Il envoya un de ses gouverneurs qui interpella Cyprien et Sainte Justine, les mena au tribunal pour les juger et leur demanda en qui ils croyaient alors ils répondirent :

« Nous croyons en notre Seigneur Jésus le Dieu qui créa les cieux et la terre le Dieu tout-puissant qui nous a crée et nous a donné la vie. » Le gouverneur essaya par tous les moyens de les détourner de leur foi mais il échoua.

Il envoya l’évêque Cyprien comme prisonnier pour travailler dans les mines et Sainte Justine fut jetée en prison. Ils souffrirent intensément car ils ne pouvaient pas dormir longtemps et étaient extrêmement mal traités.

Un nouveau gouverneur arriva et leur demanda d’encenser les idoles et comme ils refusèrent il menaça de les tuer alors Sainte Justine lui répondit :

« Sache que nous serons plus heureux de mourir que de vivre car pour nous la vie est dans le Christ et la mort est aussi un grain car elle permet de rejoindre le Christ que nous avons aimé toute notre vie. »

Le gouverneur rentra dans une rage folle et ordonna de les fouetter, puis de griffer leurs corps avec de grands peignes en fer pour les déchiqueter.

Les deux saints continuèrent à prier et à louer Dieu malgré toutes ces souffrances et lui demandèrent de les soulager, et le Seigneur écarta d’eux toute douleur.

Quand le gouverneur les vit évanouis et baignant dans leur sang, il ordonna de les jeter en prison. Une fois en prison Dieu guérit toutes leurs blessures et leur prodigua une grande force morale et physique. Ils passèrent la nuit à prier et à louer le Seigneur. Le lendemain le gouverneur les convoqua et aperçut avec étonnement qu’ils n’avaient plus aucune blessure ! Le gouverneur cria en s’adressant à Cyprien disant :

« Tu es un très grand sorcier Cyprien, tu as réussi à sauver ton corps, mais je ne te laisserai pas t’en tirer à si bon compte ! »

Aussitôt il ordonna aux gardes d’emmener un grand chaudron rempli de goudron de bougies et de graisses bouillantes et d’allumer un feu en dessous, puis on les jeta à l’intérieur de chaudron, mais Dieu dans sa gloire et sa bonté empêcha le feu de toucher leurs corps. Cyprien et Justine au milieu des flammes priaient et louaient Dieu puis ils sortirent du feu brûlant intactes et heureux, la foule à leur vue cria de stupeur et un grand nombre de personnes manifestèrent leur foi au Christ Jésus.
Finalement le gouverneur leur fit trancher la tête et ils reçurent les couronnes du martyr en septembre 207 ap JC.

« Veuillez intercéder pour nous, Sainte Justine et Saint Cyprien auprès de notre Seigneur Jésus Christ afin qu’il nous pardonne nos péchés. »

traduit de l'arabe par Magda Fahmi édité par l'Eglise de l'Archange Michel et Saint Georges, Paris, France

Partager cet article

Repost 0
Published by Monastère Orthodoxe - dans Vie des saints

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

http://www.eglises-orthodoxes-canoniques.eu/ 

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire en cliquant sur :