Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mai 2015 4 07 /05 /mai /2015 23:59
 
 
Extraits de la liturgie de l'Ascension selon le rite des Gaules

 
EXTINCTION DU CIERGE PASCAL
 
 
Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu tout-puissant, Celui qui était, qui est, qui vient.
 
Non, la Lumière ne s'éteint pas : Christ notre Lumière a promis d'être invisiblement présent parmi nous jusqu'à la fin des temps.
Non, la flamme de son amour ne s'éteint pas, elle s'allume dans nos cœurs par la descente du Paraclet.
C'est pourquoi toutes les nations, battant des mains, jubilent devant Dieu en clamant d'une voix forte :
 
Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu tout-puissant, Celui qui était, qui est, qui vient.
 
Le péché nous a jetés au sol, précipitant nos âmes dans l'abîme infernal.
Aujourd'hui, la nuée lumineuse dérobe notre nature et l'abîme de la Divinité la cache dans son cœur.
En des rondes joyeuses, chantons notre Libérateur et Dieu :
 
Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu tout-puissant, Celui qui était, qui est, qui vient.
 
Je ne vous laisse pas orphelins,
(O douce parole du Christ) un autre Paraclet viendra.
Si Je ne monte pas vers le Père, l'Esprit de vérité ne descendra pas sur vous.
J'étais la Lumière parmi vous, Je deviens la Lumière de votre intelligence.
Je vous guidais comme une colonne de feu, les temps sont accomplis pour que vous deveniez vous-mêmes des colonnes,
des verbes, des souffles, des vents impétueux, pour annoncer aux nations la Bonne Nouvelle,
afin qu'elles Me confessent dans des transports de joie.
 
Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu tout-puissant, Celui qui était, qui est, qui vient.
 
Les anges s'écartent, les archanges reculent, les principautés s'étonnent, les puissances s'inclinent,
les dominations tremblent, les forces se retirent, les chérubins se dérobent avec respect,
les séraphins poussent des cris d'émerveillement, volant autour, battant des ailes, couvrant et dévoilant leurs faces
devant Celui qui S'avance.
 
Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu tout-puissant, Celui qui était, qui est, qui vient.
 
Qui est cet Homme qui monte, le plus beau parmi les fils de l'homme ?
Pourquoi sommes-nous troublés, pourquoi la chair aveugle-t-elle notre esprit ?
C'est votre Roi, répond le Paraclet, c'est Le Fils unique. C'est Dieu Lui-même qui revient vers son Père, pour Lui offrir l'humanité sauvée. Prosternez-vous et adorez-Le, Il est, avec Moi et le Père, votre Dieu unique.
 
Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu tout-puissant, Celui qui était, qui est, qui vient.
 
Le diacre retire les grains d'encens et les pose sur la flamme du cierge pascal en disant :
 
Dia. Jésus fut enlevé dans les airs sous leurs regards, alleluia.
 
Ts. Et une nuée Le déroba à leurs yeux, alleluia, alleluia.
 
Le diacre éteint le cierge et dit :
 
Dia. Pourquoi fixez-vous vos regards au ciel, alleluia.
 
Il le replace sur le piédestal.
 
Ts. Ce Jésus qui fut enlevé au ciel, viendra de la même manière, alleluia, alleluia.
 
*********************************************************************************
PREFACE AUX FIDELES
 
Ayant accompli l'économie divine, Jésus-Christ notre Dieu et Seigneur, né de la Vierge Marie, baptisé par Jean, reçu par le publicain, écouté par la prostituée, haï par les prêtres de son peuple, confessé par les enfants, trahi par son apôtre, renié par Pierre, abandonné des siens, crucifié par ceux qu'Il aimait ; Il a brisé l'orgueil de l'ennemi, rempli de sa lumière l'enfer, libéré les prisonniers ; Il est ressuscité le troisième jour, et Il S'est manifesté pendant quarante jours à ses amis, les initiant aux mystères du salut. Aujourd'hui, Il revient vers son Père qu'Il n'a jamais quitté. L’anneau de feu se referme, tout est inondé par sa présence, le ciel, la terre et l'enfer ; partout est proclamé : Dieu est devenu homme, l'homme est déifié !
 
Bien-aimés frères, invoquez avec moi l'Esprit que le Christ nous a promis en exaltant notre nature par son Ascension, afin qu'Il me communique sa vertu ineffable, et que moi, prêtre indigne, j’ose apporter la sainte oblation de notre Seigneur Jésus-Christ, car en vérité c’est Lui qui offre et qui est offert, qui reçoit et qui Se distribue, Lui, co-éternel au Père et à l’Esprit-Saint, aux siècles des siècles.
 
*********************************************************************************
IMMOLATIO
 
Il est vraiment digne et juste, équitable et salutaire de Te rendre grâces en tout temps et en tous lieux, Seigneur saint, Père tout-puissant et éternel. Nous Te bénissons pour ta création, nous Te glorifions pour notre rédemption, nous T'adorons pour la richesse de ta gloire que Tu as réservée à tes saints et à tous ceux qui croient à la grandeur infinie de ta puissance ; en effet, Tu n'as pas dédaigné notre nature, que Tu as ressuscitée en Christ, la faisant monter à ta droite au-dessus de toutes dominations, toutes autorités, toutes forces, toutes dignités.
O étrange Ascension ! Les anges voient s'élever le Fils de l'homme et poussent des cris d'admiration. Ouvrez-vous, portes célestes, livrez passage avec révérence au héros puissant, au guerrier qui a fracassé les portes de la mort ! Son butin est avec Lui : celui qui a péché est sauvé, le dernier qui fut créé est le premier invité du Père ! Ouvrez-vous largement, portes célestes, ouvrez-vous à deux battants devant le Roi de gloire ! Il vient de Bosra, vêtu de rouge éclatant ; Dieu vêtu de chair vient pour régner éternellement.
Unis aux acclamations angéliques, nous Te supplions, Père, laisse-nous élever nos chants d'espérance et Te confesser en disant :
 
Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu Sabaoth. Les cieux et la terre sont remplis de ta gloire. Hosanna au plus haut des cieux. Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur. Hosanna au plus haut des cieux !
 
!
 
Cette fête est la fête du triomphe de l'humanité !
 
 
Cette humanité, notre nature humaine que le Fils de Dieu a faite sienne en prenant corps de la Toute Sainte Vierge Marie, cette nature contaminée et souillée par le péché, il l'a sauvée et libérée du péché et de la mort ; et non seulement cela, il l'a glorifiée ; et non seulement cela, il l'a déifiée en la replaçant amoureusement au coeur de la Divinité d'où elle était issue à la création du monde.
 
Oui, Satan est vaincu, il a perdu la partie

Mais il nous reste à réussir notre propre accomplissement, faire que nos individualités se réunissent chacune pour sa part à cette nature glorieuse qui nous est commune, et que d'individus multiples que nous sommes encore, nous devenions des personnes uniques devant la Face de Dieu.
 
Partager cet article
Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com